Samedi 4 février 2017

Choisir la vie

La maladie, la dépendance, le handicap ou plus simplement le grand âge obligent de nombreuses personnes à faire des choix qui ne sont pas toujours simples et qui peuvent même être assez traumatisants ! Comment accepter d’être cloué dans un lit, après une vie d’activité intense ? Comment accepter de se faire aider par des personnes, parfois sans liens avec le quotidien, alors que l’on s’est longtemps débrouillé seul, au prix de gros efforts consentis ? Comment accepter de ne plus pouvoir rencontrer ses amis quand on ne peut plus se déplacer comme avant, sinon pour fréquenter médecins et kinésithérapeutes ? Comment accepter de se retrouver seul dans une résidence qui ne sera pas forcément située dans notre ancien quartier ? Que de sacrifices, que de renoncements à consentir !

La famille, quand il y en a une, les amis, quand ils peuvent encore le faire, accompagnent souvent les personnes qui sont contraintes de faire ces choix difficiles. Mais ont-elles vraiment le choix ? Elles en ont un, qui n’est pas le plus simple, mais qui reste à leur portée car il dépend de leur seule volonté : choisir la vie ! C’est le thème du dimanche de la santé 2017. Voilà qui est facile à dire et sans doute bien plus laborieux à mettre en œuvre !

Chacun d’entre nous, simplement au titre de son baptême, a le devoir d’être un maillon de cette longue chaîne qui va permettre à toute personne rencontrant ce genre de problèmes, de rester « connectée » à son ancien cadre de vie. Cela doit se faire avec délicatesse et nous avons à trouver souvent des solutions originales, seul ou à plusieurs, pour apporter notre aide, dans une simple charité sans cesse renouvelée. « Quand je vous ai fait un peu de plaisir, j’en ai beaucoup » dit ce vieil adage. Nous devons aussi porter toutes ces personnes dans notre prière, comme elles aussi nous porteront dans la leur. Une personne s’occupant de soins palliatifs disait qu’elle recevait beaucoup plus des personnes en fin de vie qu’elle ne leur apportait elle-même !

Cette tâche d’aller vers les autres pourra nous sembler parfois très difficile. Rappelons-nous alors ce que nous dit le Seigneur « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Mathieu 25, 40) Alors nous nous apercevrons que choisir la vie, c’est pour nous choisir le Christ, et ce sera là la ligne de conduite de nos actions, dans la confiance, dans la paix et dans l’espérance.

Bernard Malcurat